logo
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation.
banner
About      Faq       Contact     Shop

ARCHIVES – L’ABÉCÉDAIRE DE LA MMM : TOPOLINO

ARCHIVES – L’ABÉCÉDAIRE DE LA MMM : TOPOLINO

Topolino a fait son apprentissage à L’Atelier Parallèle à Marseille où il apprend les bases de son métier : coiffure, mode, maquillage, manucure. Les années 80 sont celles d’un renouveau  pour la mode. C’est le moment  qu’il choisit pour monter à la capitale et pour bousculer les codes avec sa signature pas chère et chic, mixant les cultures et les époques.

Son inspiration vient purement de son imagination et du regard qu’il porte sur le monde  de l’enfance nourri de fantaisie, de contes de fées et de légendes. Topolino adore les clowns et les dessins animés.

En 1995, il a tout juste dix ans de carrière et son talent bouillonnant s’impose comme un émerveillement. Ami de la créatrice Fred Sathal et du coiffeur Barnabé, ils formaient le trio Marseillais qui faisait chavirer la capitale.

 

Topo, c’est la petite souris que l’on a su apprivoiser le temps de l’inviter à s’exprimer dans sa ville et au Musée de la Mode. Le temps aussi de sceller une belle amitié.

Cette première exposition consacrait  une discipline artistique, créative et spontanée, l’Art du maquillage. Topolino devient le plus désiré des make-up artistes et les plus inventifs pour les créateurs tels que Alexander McQueen, Philip Treacy, les photographes stars de Mondino à Nick Knight, et des magazines les plus pointus Vogue, The Face & ID.

 

Intimiste dans sa scénographie, Topolino y recomposa son « chez lui » commodes supports de souvenirs, canapés, pour accueillir les visiteurs en amis, le temps de partager son travail, de feuilleter ses magazines et de présenter aussi le travail personnel de ses assistants.

 

Voici ce qui dit de lui le poète Julien  Blaine : « Lui qui fait de la femme une fée. Lui qui détourne tous les matériaux. Lui qui récupère tout (Pansements  Zip…). Lui qui vous inonde  dans un univers de paillettes. Lui qui avec l’accent marseillais s’amuse de tout. Lui que les plus grandes signatures de la photographie s’arrachent. Il nous donne à penser sur un art millénaire qu’il renouvelle sans cesse avec tendresse, humour, passion et talent.»