logo
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation.
banner
About      Faq       Contact     Shop

En exclusivité, Ahmed Amer revient pour nous sur son défilé à la Arab Fashion Week 2022

Le samedi 29 janvier 2022, le boursier 2021 Ahmed Amer, présentait sa collection Automne/Hiver 2022 à Dubaï durant l’Arab Fashion Week. La palette de couleurs caractéristiques du designer libanais – camaïeux de bleus et de beiges – étaient ornées de ses lignes signatures, comme de petits messages brodés le long d’une jambe ou d’un torse.
Créée en 2018, la marque Ahmed Amer se veut être une plateforme de changement, d’expression, de dialogue et de découverte. Grâce à des collaborations avec des artisans, des tailleurs, des brodeurs, des designers de sacs, d’accessoires et de produits; La marque encourage la communauté environnante à créer ses propres interprétations de l’expression de soi, tout en apportant ses différentes expériences et en se réunissant pour créer quelque chose d’unique et de collaboratif. Pour nous, Ahmed Amer revient sur ce qui lui a inspiré cette première collection, ce sentiment de flottement si caractéristique des périodes de changements.

 

 

 » Pour la première fois, je lance une collection personnelle à l’étranger, à Dubaï et non à Beyrouth. Beyrouth n’est plus ici. Beyrouth est partout. Des morceaux de mon cœur sont dispersés partout, ma diaspora personnelle. Il n’y a plus de frontières, seulement de l’amour.

J’ai baptisé cette collection « Je flotte ou… ». Dès notre naissance, on nous dit que tout est éphémère. Rien ne dure éternellement. Pourtant, nous continuons à nous battre pour nos propres récits personnels, à écrire nos propres histoires, en espérant qu’on s’en souviendra longtemps après notre disparition. La mort ; la seule chose inévitable dans la vie. Mais il n’y a pas de mort sans naissance. Et après la mort, si vous avez de la chance, vient la renaissance.

Suis-je trop naïf pour toujours rêver en grand ? Me suis-je laissé aller à un moment donné ? Me suis-je trop battu ? Ou n’était-ce pas suffisant ? Pourquoi suis-je déçu de moi-même ? Ou devrais-je m’en prendre au monde pour m’avoir laissé tomber ? Pourquoi ai-je l’impression que mon monde s’écroule autour de moi ?

Je suis passé d’une navigation en douceur sur des cours d’eau paradisiaques à des promenades accablantes sur des chemins rocailleux, mon chemin est passé de lignes fines à des formes démesurées, et pourtant je continue à avancer. Est-ce de l’espoir ? Ou suis-je simplement en train de flotter sans but dans l’espace, coincé dans une boucle ? Bardo, un état transitoire entre la mort et la renaissance. Est-ce là où je suis maintenant ? Chaque espace que j’ai créé pour moi toutes ces années était-il un état transitoire ? Est-ce pour cela que je continue à avancer ? Et si je choisis de renaître, y a-t-il encore de l’espoir ? Comment est-ce que c’est derrière cette porte ? Si je choisis de renaître, dois-je tout revivre, ou puis-je choisir ma propre voie ?  »

 

 

Avec près de 20 000 abonnés.es sur instagram et un site web en préparation, Ahmed Amer revient sur l’importance du soutien apporté par le Fonds de Dotation Maison Mode Méditerranée, qui lui avait accordé la bourse culture digitale et média sociaux de l’appel à projets 2021/2022.

 

 » La bourse du Fonds de Dotation MMM a financé le processus de création de mon site web, qui représentera une approche multidisciplinaire à travers un studio qui inclut la mode, les illustrations, la performance, les produits, les intérieurs et les collaborations. Ce site soutiendra la mission de la marque en fournissant une plateforme de collaboration entre les citoyens, les artistes et les designers, et en aidant à construire une nouvelle culture, basée sur de nouveaux projets, dialogues et concepts.

Cela fait deux ans que je travaille avec le Fonds de Dotation Maison Mode Méditerranée et même si je n’ai pas pu rencontrer l’équipe physiquement, j’ai l’impression d’avoir une relation familiale, de confiance, je me sens soutenu et épaulé. J’ai hâte de leur rendre visite en France et de les rencontrer en personne ! «