logo
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation.
banner
About      Faq       Contact     Shop

Retour sur le voyage professionnel du doctorant-chercheur Khémaïs Ben Lakhdar

En Octobre 2021, le doctorant en histoire de la mode Khémaïs Ben Lakhdar s’est rendu à Bahreïn et en Arabie Saoudite afin de présenter sa thèse au sein des prestigieux instituts français.

 

 

Spécialiste de l’appropriation culturelle et de la mode au tournant du 19ème siècle, Khémaïs Ben Lakhdar est titulaire de la Bourse Recherche du Fonds de Dotation Maison Mode Méditerranée depuis 2020. Il réalise sa thèse, intitulée « La mode orientale : le tournant ethnographique de la Haute couture à la Belle Epoque » au sein du cursus doctoral Sorbonne/IFM. Retour sur le voyage professionnel du doctorant-chercheur et le déroulé de ses interventions.

 

Sa conférence était intitulée : « The Influence of the Arab and Muslim world in haute couture at the turn of the 20 th century ».

 

 

 

Il s’agissait de regarder, dans un premier, le contexte artistique européen du second XIXe siècle, et plus particulièrement la crise que traverse la création occidentale et qui pousse les théoriciens de l’art et de l’ornement, les historiens de l’art, les professionnels des musées à penser à une alternative pour les artistes. Ce changement de paradigme créatif trouve un écho dans la redécouverte et surtout l’enthousiasme pour l’art et les cultures orientales et arabo-musulmanes en Europe à cette époque.

 

Il s’agissait également de montrer dans quelle mesure la mode et la création vestimentaire étaient directement incluses dans cette refonte des inspirations et des modèles de référence. C’est pourquoi j’ai tenté d’illustrer la manière dont la haute couture a intégré et traduit ce contexte orientaliste dans sa création en France; le résultat étant une reformulation radicale de la garde-robe traditionnelle. Pour ce faire, j’ai exemplifié mon propos avec le travail significatif de Paul Poiret notamment.

 

 

 

Khémaïs Ben Lakhdar continuera de diffuser sa thèse prochainement en Egypte et intervient régulièrement dans la presse pour discuter de l’appropriation culturelle dans la mode.

 

Institutions partenaires :
Sur l’invitation de l’ambassade de France à Bahreïn en collaboration avec la Royal University for Women pour le projet « Paris to Manama Fashion Week »

Sur l’invitation du Consulat général de France à Djeddah en collaboration avec l’incubateur Alhalimon, le Jeddah International College, Dar El-Hekma University et King Abdulaziz University.