logo
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation.
banner
About      Faq       Contact     Shop

L’exposition « Divas Arabes : D’Oum Kalthoum à Dalida » à l’Institut du Monde Arabe

Nous nous sommes rendus à l’exposition « Divas Arabes : D’Oum Kalthoum à Dalida » à l’Institut du Monde Arabe.

 

Cette exposition, à la fois visuelle et sonore, réveille nos sens et nous replonge dans soixante années de règne des voix féminines les plus célèbres de la Méditerranée. Du Caire au Liban en passant par Alger, on découvre les costumes de scène de la célèbre Oum Kalthoum, nommée « La Dame », aussi bien que ceux de Dalida. L’exposition revient sur les combats féministes des femmes et artistes égyptiennes qui tenaient des salons dans les années 1920 au Caire, à l’instar de Safia Zaghoul qui s’est engagée dans les mouvements anit-impérialistes ou encore de Hoda Chaaraoui qui a fondé l’Union Féministe. Des femmes qui ont chanté « la liberté, l’exil, la douleur, l’amour et la fierté d’être arabe » comme nous le rappelle la chanson « Le Beirut » de la belle Feiruz.

 

Le premier président de la Maison Mode Méditerranée, Azzedine Alaïa était un admirateur de « La Dame » et il lui arrivait de chanter les chansons mélodieuses de Kalthoum pendant qu’il confectionnait dans ses ateliers comme nous le dévoile une vidéo inédite au sein de l’exposition.

 

C’est cette même artiste qui a élevé le tarab au rang d’art vocal vibrant, une technique de chant qui joue sur les diverses sonorités d’une même phrase mise en symbiose avec un public attentif au point d’atteindre une transe sonore.

 

Des années 1930 aux années 1970, les Divas Arabes ont placé la langue arabe et leurs cultures musicales sur la scène internationale, permettant même aux pays du Maghreb de créer leurs premiers labels de musique indépendants. L’exposition rappelle qu’aujourd’hui encore, de Casablanca à Marrakech en passant par l’Egypte, leurs mélodies sont écoutées jusque dans les boites de nuit. Ayant contribué au développement culturel de tout le monde arabe, ces avant-gardistes de la scène musicale ont également mis en scène leurs corps et parures en développant des styles riches et des silhouettes ultra-travaillées, composées de broderies de perles, de robes plastrons, et de larges bijoux, qui sont autant d’héritages culturels que la jeune création ne se lasse pas de réinterpréter.

 

Le Fonds de Dotation Maison Mode Méditerranée tient à mettre en avant ces cultures dont nous sommes si proches par nos liens avec nos créateurs méditerraneo-africains qui renouvellent leurs héritages dans leurs créations contemporaines.

 

A l’occasion de cette exposition grandiose, notre titulaire de la Bourse Recherche Khémaïs Ben Lakhdar, historien de l’art et spécialiste de la mode orientaliste, discutera en direct sur notre Instagram le 09 Septembre 2021 avec la journaliste Dana Tarabey, l’interview sera disponible en Replay.

L’exposition est à découvrir jusqu’au 26 Septembre 2021 à l’Institut du Monde Arabe 1 Rue des Fossés Saint-Bernard 75005 Paris.