logo
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation.
banner
About      Faq       Contact     Shop

Le gilet : retour tendance d’une pièce historique de la Méditerranée

La Méditerranée ne séduit pas seulement pour ses espaces naturels et architecturaux. Cette zone du monde, qui fut de tout temps un haut lieu de commerce, a permis aux tissus de voyager dans les villes et modes européennes mais a également permis à certaines pièces de nos vestiaires de se transformer en incontournables. C’est le cas du gilet, très tendance depuis 2020. Cette pièce porte un nom d’origine arabe. Il vient du maghrébin « galika » qui désignait pour les Maures la « casaque », c’est à dire une veste à large manche portée par les chrétiens captifs. Quant au terme « galika », celui-ci provient du turc « yelek ». En résumé, le mot qui définit aujourd’hui ce vêtement de mode est porteur de la diversité méditerranéenne, et de ses transitions de populations, qui se répercute dans les inspirations de la mode internationale. Le gilet, vêtement méditerranéen, est aujourd’hui un basique des vestiaires, au delà du seul espace multi-culturel. Comme le rappelait l’historien Fernand Braudel, spécialiste de la Méditerranée, cette niche « écolinguistique » mais aussi écoculturelle développe des « emprunts nécessaires » qui permettent de faire naviguer les arts.

 

Cette épopée vestimentaire (commune à des nombreux objets de mode tels que le caridgan, la jupe, ou encore le coton, tous originaires de Méditerranée) fut l’objet d’une exposition en 2002 (Les Belles de Mai) retraçant deux siècles de mode à Marseille, organisée par la Maison Mode Méditerranée. L’occasion de présenter, parmi tous les costumes traditionnels et folkloriques du sud de la France, le gilet provençal. Cette pièce est un témoin historique des liens et échanges entre population méditerranéenne. Bien qu’emblème du style provençal au 18ème siècle, le gilet conserve son côté pratique (car créé avec ou sans manche) et sa rapide mixité dans les modes à la fois féminines et masculines. Il est devenu un objet universel adopté aussi bien par Louis XVI, que par les familles de pêcheurs en Provence plus tard, pour atterrir de nos jours sur les podiums de défilés. Christian Lacroix le revisite tout au long de sa carrière, et inaugurera d’ailleurs sa première collection de prêt-à-porter en 1988 sur le thème du métissage des cultures dont le gilet sera l’un des emblèmes.

 

Tandis qu’en 1666, de l’autre côté de la Manche, le roi Charles II inaugure la tendance du gilet sous le costume et lance ainsi le costume trois pièces, le gilet n’a cessé de se raccourcir et d’être simplifié au fil des époques et se retrouve désormais dans les collections actuelles : oversize et en laine, ou ajusté et avec boutons, il est bel et bien un indémodable de la mode internationale.