logo
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation.
banner
About      Faq       Contact     Shop

Traçabilité textile : les marques méditerranéennes pensent éthique

Ce mois-ci en France, un collectif d’ONG attaque en justice des marques et groupes de mode français pour dénoncer leur système de production qui implique le travail forcé des Ouïghours en Chine. Ce recours juridique collectif a incité la marque Jules à relocaliser sa production de jeans en urgence. Tandis que les grands groupes peinent à remonter leur chaîne de production, tant la sous-traitance domine, les marques qui produisent en petite quantité peuvent assurer une traçabilité transparente. C’est le cas notamment des marques méditerranéennes et africaines que nous accompagnons depuis dix ans. Leur souhait d’évoluer dans leur région d’origine et non de rejoindre les capitales historiques de mode confronte plus rapidement ces créateurs à la priorité des valeurs éthiques. La prise en compte de l’environnement proche joue en effet un rôle primordial dans la volonté de préservation de l’éco-système (de mode et du monde). Et la Méditerranée est une zone écologique et sociale prioritaire, qui nécessite de développer une pensée locale pour accroitre l’entre-aide économique et maintenir la diversité naturelle et culturelle.

 

Le Manifeste disponible sur le site marchand du lauréat italien OpenMyMed 2010 Paolo Errico résume parfaitement cette prise de conscience propre aux marques qui évoluent dans des milieux riches et diversifiés : « Nous prendrons bien soin de ne pas détruire la beauté de ce que nous possédons. » Une affirmation qui sied aussi bien aux lieux qu’aux vêtements et aux travailleurs du secteur.

 

Dans cette optique de préservation multiple, il s’agit d’impliquer le consommateur à conserver ses objets de mode. Une conservation qui prend toute son importance lorsque l’on est capable de connaître le chemin de création.

 

Ainsi, la marque française Occidente (lauréate OpenMyMed 2016), se fournit uniquement dans sa région du sud de la France et produit ses tenues en matières biologiques sur commande. Concernant l’éthique social des employés, la marque Renaissance de la créatrice libanaise Cynthia Merejh (lauréate OpenMyMed 2020-21), travaille actuellement avec seulement deux employées. Cette équipe restreinte lui a tout de même permis d’atteindre la liste des finalistes du LVMH Prize 2021 et est justifiée par le souhait de la créatrice de n’embaucher que des professionnels qui pourront bénéficier de conditions optimales.

 

Par la technique de la petite série ou des productions sur commande, le réseau de création d’une pièce de mode se réduit et, phénomène important, se contrôle tout au long de la chaîne. C’est à travers cette dynamique que la marque sénégalaise Romzy (lauréat OpenMyMed 2020-21) a pu évoluer jusqu’à la production d’une collection mode femme. Attendre la demande et y répondre sans entraver ses capacités éthiques de production est un système qui régit grand nombre des marques de mode basées en Méditerranée.