logo
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation.
banner
About      Faq       Contact     Shop

Marseille : mode (de vie) iconique

Cette semaine, la marque Rouje a dévoilé une campagne Printemps/Eté 2021 réalisée dans des lieux emblématiques de la ville de Marseille. Baptisée « Marseille, ma belle », la collection de la fondatrice de la marque, Jeanne Damas, nous plonge de manière réaliste dans l’ambiance de cette ville méditerranéenne sans égal. Scooter, bord de mer, et vie au cabanon sont autant de codes locaux que la mode incorpore désormais à son univers onirique.

 

D’un mode de vie à une mode iconique, le pas fut franchi précédemment par Simon Porte Jacquemus, créateur carte blanche du Festival OpenMyMed 2017. Cette année là, JACQUEMUS avait présenté son célèbre défilé « Les Santons de Provence » sur la passerelle reliant le MUCEM au Fort Saint Jean. Par la suite, le styliste avait produit une exposition dans les musées de la ville, dévoilant des photos réalisées dans les calanques mais aussi des mises en scène de vêtements inspirés par le Sud.

 

Ces expériences pluri-artistiques, qui ont notamment étaient permises par l’architecture et l’étendu des espaces naturels de Marseille, ont donné lieu à un livre que Simon Porte Jacquemus a fait le choix de nommer « Marseille je t’aime ». Une ode simple mais percutante, qui rappelle le talent du créateur sur les réseaux sociaux. Grâce aux images de JACQUEMUS, les accessoires du mode de vie sudiste ont gagné en notoriété. Filets de pèche, fruits frais, mer azure, et autres expériences assurément méditerranéennes ont d’abord été honorées dans ce livre par le créateur originaire de la région.

Désormais, d’un défilé Chanel en Provence, à une campagne Rouje sur la Corniche-Kennedy, c’est tout l’univers de la mode qui rend visible ses inspirations venues d’un ailleurs, à la fois commun, accessible mais aussi tout à fait identifiable à cette zone de France où la Maison Mode Méditerranée n’a cessé, depuis trente ans, d’entreprendre une mode délocalisée.