logo
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation.
banner
About      Faq       Contact     Shop

La broderie, un artisanat technique

La saison Haute Couture qui vient de s’écouler dévoilait un art de la broderie que la journaliste Corinne Jeammet a qualifié de « rôle clé ». Artisanat pluri-sensoriel, qui mobilise le toucher à un haut niveau de compétences ainsi que la vue pour l’observation des détails, ceux-ci étant les témoins d’un travail manuel de précision, la broderie est un art ancestral que les créateurs méditerranéens cultivent et entretiennent.

Francois Lesage, Maître d’Art, prix de l’excellence française nous éclaire sur le sujet : « La broderie, c’est la vie. A l’origine il y avait les scarifications et la peinture .Et puis, la broderie est née, plus sophistiquée, comme le reflet du soleil C’était en Perse. Puis en Egypte, la Grèce et Rome, la broderie est arrivée en Europe pour continuer vers le nord en perdant son éclat.»

 

Depuis 2010 la Maison Mode Méditerranée a étroitement lié le développement de la marque à l’identité stylistique des créateurs issus de la Méditerranée . L’ouvrage « Ombres Portées », dévoilait  le travail de sept créateurs contemporains. On y découvrait notamment une robe du créateur libanais Ronald Abdallah (lauréat du concours OpenMyMed 2010) sur laquelle des broderies de paillettes, inspirées des créations d’Azzedine Alaïa, évoquaient « tout à la fois les fastes d’un Orient Mythique et d’un Occident Moderne ».

Révolution ou évolution naturelle entre le Craft et le High Tech,  cet art du textile s’adapte aujourd’hui aux outils numériques comme en témoigne le partenariat que nous avons engagé dès 2017 avec TAJIMA Europe leader mondial  de Machines à broder en créant le Fashion Tech Award. Il fût décerné à la marque égyptienne d’accessoire Okhtein (lauréate OpenMyMed 2017). . Après six mois de travail en commun avec le fabriquant japonais Tajima, les créatrices lançaient une ligne de sac luxueuse de cuir brodé, méditerranéens.  L’année  suivante, le créateur portugais Luis Carvalho, lauréat  du Fashion Tech Award, a mis au point  dans les ateliers TAJIMA /MILAN  un manteau  brodée de perles en forme de cerises.

 

 

Depuis, ces expériences de partenariats, à la fois technologiques et manuels, soulignent l’importance du maintien et de l’adaptation des artisanats aux mondes de la mode. La broderie ne cesse d’attirer une relève créative et engagée dans le développement durable  la marque française Tata Christiane, lauréate OpenMyMed 2020-21, , cultive l’art de la broderie à l’aide de « collages poétiques issus de matières  recyclées».