logo
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation.
banner
About      Faq       Contact     Shop

ARCHIVES – L’ABCÉDAIRE DE LA MMM : JEAN-FRANÇOIS JONVELLE

ARCHIVES – L’ABCÉDAIRE DE LA MMM : JEAN-FRANÇOIS JONVELLE

Je suis fan du travail intimiste de Jean François Jonvelle ! Lorsque le magazine Globe me propose une interview dans le cadre de la campagne des municipales 1989 et me demande de choisir un photographe, je suggère directement ce photographe, né à Cavaillon.

 

Une fois le rendez-vous pris, le shooting eut lieu à l’hôtel Raphaël à Paris. Je me demandais si j’allais avoir droit à un coiffeur et un maquilleur, ce à quoi on me répondit étonnamment : « Non » Venez avec deux vêtements dans lesquels vous vous sentez bien. Je suis donc partie habillée en total look Alaïa, évidemment. Après une poignée de main et un bonjour expéditif nous arrivons dans une suite. « Ne bougez pas, me dit-il, je vais voir où la lumière est la plus douce ». Le voici inspectant toutes les pièces pendant que j’ouvrais le porte habit dans le but de lui montrer l’autre tenue. Il revient plutôt satisfait mais peu intéressé par ce second look : « Inutile de vous changer, cet ensemble est parfait! Le portrait se fera dans la salle de bain. Vous allez vous asseoir au sol, je vous photographierai du balcon. » Après deux, trois changements de postures, la séance commence.

 

Au bout de 45 minutes, il m’annonce avoir la photo et m’affirme qu’elle me plaira, sans me la montrer! Nous redescendons alors, et il me pose enfin la question : « Pourquoi m’avez-vous choisi ? et il enchaîne, la séance s’est passée plus rapidement que je ne le prévoyais, aussi je vous propose un café. Vous me parlerez de Marseille et moi de Cavaillon. » On a parlé et ri comme si nous étions des amis de toujours, heureux de se retrouver. Une alchimie sudiste pudique et fidèle qui a duré plus de 15 ans! Je suis heureuse d’avoir pu organiser en 2002 une exposition de ses photos à Marseille quelques mois avant sa mort.