logo
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation.
banner
About      Faq       Contact     Shop

ARCHIVES – L’ABCÉDAIRE DE LA MMM : CRÉATION DE L’ESPACE CANEBIÈRE

ARCHIVES – L’ABCÉDAIRE DE LA MMM : CRÉATION DE L’ESPACE CANEBIÈRE

En 1989  se pose la question de choisir un lieu dédié au Musée de la Mode. Nous choisissons avec la Ville de la Marseille, le Château Borély. Nous demandons à  Jean Michel Wilmotte, jeune architecte, de scénographier l’exposition Chanel et un projet d’extension pour accueillir les futures collections du Musée dans une structure contemporaine.
Après plusieurs concertations, la Ville nous suggère de déposer un projet culturel dans le cadre de l’aménagement urbain marseillais intitulé « Plan Canebière ». Le Conseil d’Administration de l’Institut Mode Méditerranée (IMM) et son Président, Azzedine Alaïa adhérent immédiatement à l’idée de contribuer à la revalorisation de cette artère désertée et d’y installer un espace Mode ouvert à plusieurs composantes de notre filière. En contre partie, notre association doit apporter les financements nécessaires pour la réhabilitation de cet immeuble Haussmannien du 11 La Canebière, confiée à l’architecte Jean Michel Wilmotte. Pendant plusieurs mois avec la maquette de notre projet, je rencontre le Ministre de la Culture, Jack Lang, et les Présidents des collectivités territoriales, Jean Claude Gaudin et Lucien Weygand. Afin de m’assurer de leur engagement financier, je décide de présenter mon projet au Président de la République, François Mitterrand, pour lui proposer d’en faire un projet d’Etat, décentralisé. Ce travail collectif est enthousiasmant. Il est validé car il s’inscrit dans le plan Canebière et sera financé majoritairement par l’Etat et les trois collectivités Territoriales. Une architecture qui mixe à merveille un édifice Haussmannien et une réhabilitation signée Jean Michel Wilmotte.
Unique en France, pendant trente ans, il devient le point de rencontres entre l’initiative publique et privée, entre les professionnels et le grand public, entre la création, l’industrie et le commerce.
En 2013, la ville transfère et installe un département Mode au Château Borély, devenu le Musée des Arts Décoratifs de la Faïence et de la Mode.